lundi 9 novembre 2015

Salle à manger

Lecture en cours : Le Paris des merveilles, Le royaume immobile - Pierre Pevel


Café au lait (dans ma super tasse à tête de sanglier offert par F.) et cigarettes. L'automne m'offre même gracieusement un rayon de soleil pour la motiv. 
En ce moment je glandouille tellement que  je serais bien incapable de répondre à la question " Quoi de neuf ? ". Mais en vrai ça. Ça continue à aller, ce qui est louche ^^.

Enfn bon... Quoi de neuf ? Essayons.  
Si en terme de film/série c'est l'absolu calme plat, j'ai quand même bouquiné un peu.  A commencé par Le Dieu dans l'ombre de Megan Lindholm. 
Il faut savoir, que je n'ai jamais lu de roman de Robin Hobb avant ça (Hhhhh!) mais qu'on m'en fait les louanges depuis un moment. J'y allais donc assez confiante. Et finalement je suis un peu mitigée. Le roman n'est pas mauvais, loin de là je pense : il y a une atmosphère, un jeu sympa dans la construction qui retient l’intérêt, de belles idées narratives. Mais je suis resté à la lisière du roman. C'est à dire... Les personnages ne m'ont jamais touché, je les observais sans prendre part à leur émotions et ... et bien ma foi ça manque tout de même. 
De plus, ayant lu juste avant L'épouse de bois, je n'ai pu m’empêcher de faire des analogies, le second ayant emprunté au premier (du moins il m'a semblé). Mais du coup, en terme d'ambiance et d'imaginaire, j'avais déjà lu quelque chose de proche et donc je n'ai pas trouvé l'ensemble follement original. Et puis je pense que je m'attendais a quelque chose de plus philosophique, psychologique et en fait l'histoire était bien moins métaphorique que je l'escomptais. Bref, c'était un livre sympa, mais qui m'a un peu échappé. 

Au boulot j'ai arpenté des sites divers, devant faire une bibliographie d'Album jeunesse sur l'égalité fille-garçon. J'ai été pas mal déprimé par certain commentaires trouvé e ligne, mais j'ai aussi découvert de belles choses et notamment L'histoire de Julie qui avait une ombre de garçon de Christian Bruel. Ça m'a beaucoup plu. Les illustrations sont efficace et l'histoire en elle-même pose le doigt sur la stigmatisation des genres, sans en faire trop. L'album réussit a transmettre exactement le bon message, sans faire dans le militantisme. 

  J'ai aussi lu les Contes à l'envers, espérant y trouvé des réécritures amusante, mais là, ça a été une catastrophe. J'ai été voir la date de publication, et je pardonne donc un peu a Boissard et Dumas, les auteurs, à cause de l'époque (1977). Mais à peine. En terme de sexisme c'est juste abominable. La première histoire revisite Blanche Neige et inverse les rôles hommes-femmes, juste pour donner le temps aux hommes de reprendre le pouvoir o.O (Yohann-from-outer-space résume ça très bien dans cette chronique). Et même sans parler de ça, j'ai trouvé l'ensemble assez idiot. Aucune valeur, aucun message de profondeur, bref, un pur jeu de détournement sans intention derrière. Ça pique pas mal. je suis assez surprise de voir que le livre continue a avoir assez de succès pour être régulièrement ré-édité. 

Pour rester sur la question du genre, mon amie F. m'a aussi fait lire une petite BD assez mignonne de Yatuu : Pas mon genre. Je n'ai pas grand chose a en dire, c'est un peu plaplat. ca se lit bien mais le message reste soft et ne remporte ni ma totale sympathie, ni mon antipathie. C'est soft, ça peut faire sourire et c'est un peu tout. 
 J'ai aussi été faire un tour, au festival Quai des Bulles, et donc la suite de cet article sera 100% BD ! 

J'avais déjà lu Azimut et Un océan d'amour de Lupano, et comme ça me plaisait bien, j'ai attaqué le premier tome de Les vieux fourneaux, qui à l'air de cartonné en librairie (je dis ça totalement au hasard, je n'ai pas été vérifier, c'est juste une impression). J'ai trouvé ça vraiment chouette. Drôle et sensible, c'est assez bien dosé. Ce tome 1 est une bonne introduction et j'ai assez hâte de voir la suite. 

J'ai également découvert un auteur-auto-edité, qui s'inspire pas mal des comics et qui joue de la ré-écriture et du mash-up d'univers, avec des illustrations tout en couleur, comme j'aime : Ludovic Sallé. J'ai donc lu en premier lieu son Journal d'une vilaine, qui propose une série de petit strips sur Poison-Ivy. Je suis super fan du style de dessin. Pour le contenu bon... Il y a des idées assez mignonnes mais l'humour ne fonctionne pas vraiment. Les chutes ont l'intonation de "attention c'est la chute" mais le contenu en lui même est rarement réellement drôle. Enfin je pense tout de même que c'est prometteur et que ça pourrait devenir très bon par la suite. 


___________________________________ 

Interlude

(Toi aussi, écoute Manfield Tya en boucle, jusqu'à ce 
que ça change la configuration de ton cœur pour toujours) 
 

(C'est bon, c'est fait ?)

Interlude
___________________________________ 

Pour conclure cet article, je vais vous parler du festival Les Utopiales, où j'ai été faire un tour la semaine dernière. Dans ce Salon international de Science-Fiction, j'ai pu assistr a des conférences, des expos. Salon du livre, salle de jeux, prix de cinéma... C'est assez complet et COOL. Plus sérieux et moins festif que Geekopolis (et moins cher aussi, faut admettre), j'ai passé un excellent week-end, intensif mais très instructif. J'ai eu moult dédicaces, et je continue a halluciné, tant la communauté SF est sympa, tant le public que les intervenants. Tout le monde est accessible, bienveillant. C'est vraiment un monde ou je me sens super bien. Bon... J'ai quand même faillit défaillir a un moment puisque... J'ai rencontré Alain Damasio. Ce mec est adorable. Non seulement c'est un génie mais en plus il est atrocement sympa. Et pour l'avoir vu en conférence, je vous assure que c'est un être humain extraordinaire (Qui a faillit me faire chouiné. Pendant une conférence. Non mais sérieux...). 
Je suis repartie avec mon exemplaire signé de La zone du dehors serré contre moi. 

" En SF on parle de plus en plus de transhumain, mais en vérité on s'en fout. 
Ce qui importe c'est d'être très humain "



Bien à vous, Scrat 

samedi 10 octobre 2015

Fumoir

Lecture en cours : Le Dieu dans l'ombre - Megan Lindholm



Mode total-vautrage sur le canapé. Je m’emmêle les pinceaux dans mes paquets de cigarettes.
Petit bilan culturel avant de.. heu... continuer à lire et à regarder des trucs (pour rien donc, j’essaie juste d’innover mes formules d'accroche). 

Il y a deux semaines, j'ai été voir le spectacle que j'attendais depuis.. janvier, je crois bien, soit l'EXOCONFERENCE de Alexandre Astier. Est-il vraiment utile de préciser que c'était mortel ? J'étais confortablement installée au 3e rang, bien placée pour ne rien rater des mimiques de notre génial conférencier.  Le DVD étant désormais dispo (oui je l'ai déjà acquis, oui..) je ne vais pas vous raconter le spectacle par le menu, mais comme toujours avec Astier, ce fut un savant mélange d'humour, d'intelligence et  parfois d'émotion un peu plus profondes qu'elles n'en ont l'air. 


Étant très en avance pour ce spectacle, j'ai pu bien progresser sur ma lecture en cours, qui était L'épouse de bois de Teri Windling. Je suis globalement mitigée. Dans l'ensemble, le roman m'a semblé plutôt bon, avec de belles ambiances. Je me suis même un peu laisser hypnotisée par le désert mystique dans lequel on se retrouve vite plongés.  Mais... Comment dire ça sans avoir l'air trop condescendante ? J'ai trouvé qu'il y avait des marques d'immaturité un peu trop visibles. C'est à dire, l'écriture n'est pas mal et ça reste discret, mais quand on dépouille l'histoire de ses atours, on voit de bien grosses ficelles, un peu niaises et c'est dommage (exemple : la description quasi systématique des tenues des personnages qui n'apporte vraiment rien et qui donne un petit coté fanfic...). De plus, les "révélations" sur l'univers n'en sont jamais, elles passent comme des infos random et ne sont jamais mises en valeurs. J'apprécie que l'auteur n'ai pas voulu faire un événement de chaque découverte (l'effet "suspens-sursaut" peut lasser), mais certains passages me laissent à croire que cet effet n'est pas voulu à 100% et cela confère une certaine maladresse à l'ensemble. Mais bon, je fais ma relou mais en fait j'ai pas passé un mauvais moment et le livre ne m'a ni agacée, ni ennuyée (ce qui est de plus en plus rare.. je deviens snob...) et c'était une lecture agréable. 

J. m'a prêté une bande dessinée trèèèèès jolie (la couverture semble une lettrine, une illustration ancienne, dont les couleurs auraient cedé au doré) : Bouffon de Zidrou et Francis Porcel. Ça commence très bien, avec une narration intra-diegetique, qui crée une atmosphère spéciale. C'est assez sombre, même dans l'humour, et le présupposé, quoique classique, fonctionne très bien. Mais je suis un peu restée sur ma fin. Je trouve le final trop léger. Un peu, non pas bâclé, mais élagué. Comme si les auteurs s'étaient rendu compte  qu'ils ne leur restaient plus assez de pages et qu'il fallait finir sans approfondir. C'est un peu dommage, j'aurais aimé que l'intensité se prolonge. Mais je pense que c'est aussi lié a l'évolution de l'histoire : le personnage sort du confinement, passe du huit-clos au voyage et s'éloignant du narrateur, l'histoire s'étiole. C'est donc peut-ètre tout à fait pensé pour, mais ça m'a un peu frustrée. 

J'avais trouvé chez un bouquiniste, il y a un moment, deux vieilles éditions de pièces de Edmond Rostand : Cyrano et L'aiglon. Je connaissais (et aimais) déjà Cyrano. L'aiglon était une découverte totale, se déroulant dans un contexte historique parfaitement inconnu de moi : le post-napoléon. Et j'ai beaucoup, beaucoup aimé. J'ai lu ça un après-midi, sur le balcon, d'une traite. La langue est folle d'émotion et cette histoire m'a beaucoup, beaucoup touchée. Toute la complexité des sentiments, des situations, sont traduites avec un luxe de subtilité très appréciable. On s'attache presque à tous les personnages, même les antagonistes, ce qui est quand même une performance. Ça vaut vraiment le coup. Je ne vous en dit pas plus : tenter votre chance. 

Sinon, j'ai poursuivis la lecture du Paris des merveilles de Pevel, avec L’élixir d'oubli. J'ai été un rien déçue, peut-ètre, par certaines... tentations (au niveau des personnages sur le retour) qui contredisent le contexte posé dans le tome 1. Mais bon, à part ça, j'ai trouvé ça franchement chouette. On retrouve l'univers avec grand plaisir, comme on va diner chez des amis. Les chapitres sont équilibrés et le rythme assez addictif. Nos héros sont plongés dans une nouvelle aventure, où tous les fils de l'intrigue finissent par prendre sens miraculeusement. J'adore ces effets, de même que les scènes en miroirs et la simplicité de certains échanges qui évitent les clichés (je continue a trouver ça formidable haha !). Il y en a pourtant qui subsistent mais ils sont tout à fait assumés et maitrisés. Le dernier tome de la saga est le prochain livre sur ma liste !  



[je me refais un café au lait pour la forme. je vous conseille d'en boire un aussi.]

Après deux ans de planifications infructueuses, j'ai enfin fais ma soirée film spécial Pirates avec mon pote J. 
C'était vachement sympa (comme d'hab) et j'ai découvert deux films sur quatre. 
Pour commencer, la base de la base, le film qui a fondé une bonne partie du genre tel qu'on le connait aujourd'hui et qui a définit pour longtemps l’esthétique du film-de-pirate : Pirates (Roman Polanski). C'est culte et je comprends pourquoi. En dépit de quelques longueurs et d'effets vieillissants, on est quand même sur du film assez intemporel : il y a de l'action, de l'humour, de la ruse, de la romance. Je m'attendais à un rythme nettement plus lent et en fait, non, pas plus que ça. On s'est beaucoup marré. C'était super cool. 


Et puis sinon, j'ai découvert le film One Piece - Strong World (Munehisa Sakai). J'ai trouvé ça assez cool (l'orgie de bestioles hybrides est démentiel), c'est cool, c'est délirant comme j'aime. Le principal problème vient, je pense, de moi, car je n'ai jamais lu les mangas ni vu l'animé. Et le film a du mal à fonctionner de manière totalement indépendante. Il me manquait beaucoup d'infos, même si j'ai pigé l'essentiel. J'ai donc eu du mal à m'investir avec les persos, ne connaissant pas leur background ni leur relations. Tout cela est suggéré mais pas intégré dans l'histoire (normal, je sais) mais du coup, je suis sans doute passé à côté d'un certain nombre de trucs. Cela m'a cependant bien donné envie de plonger dans l'univers de manière un peu plus poussé (mais ça m'afflige car putain.. que cette série est longue...). 


Hors de cette soirée film, j'ai regarder (en VF malheureusement...) le film Une nuit à New-York de Peter Sollett (encore une fois, les traducteurs on ruiné le titre orignal qui était nettement plus joli : Nick and Norah's Infinite Playlist). C'était... gentil. Pas franchement mauvais (j'imagine que ça serait bien mieux passé en VO), mais pas très palpitant non plus, je m'attendais à ce que ça soit quand même beaucoup moins convenu. C'est un p'tit film d'ado sympa, mais franchement sans plus. 

Look, other bands, they wat to make it about sex or pain, but you know, The Beatles, they had all figured out, ok ? "I want to hold your hand". The first single. It's effing brilliant, right ? That's what  everybody wants Nicky. They don't want a twenty-four hour hump sesh, they don't want to be married to you for a hundred years. They just want to hold your hand.


Et pour finir , hier soir, prise d'une pulsion que je ne m'explique pas, j'ai décidé de regarder Descendants (Kenny Ortega), un téléfilm Disneychannel (ce qui en dit assez long sur le résultat je crois). C'était convenablement mauvais. Ce film est sortit cette année et il est déjà complétement ringard. J'aimais bien le concept pourtant : les grands méchants de Disney ont eu des mômes et ceux-ci vont avoir la possibilité de sortir de l'île de l'oubli où ont été parqués les méchants  (trop guetto !) et d’intégrer une université dans le pays des gentils. Si ça avait été bien fait, on aurait pu avoir un petit film niaisou mais rigolo. mais évidemment, ça a été torché vite-fait et c'est déplorable. Non mais... Le monde a été rebaptisé "Les États-Unis d'Aradon". WTF ?  
C'est bancal et mal-foutu, l'intrigue est tellement consensuelle que c'est à pleurer. Il y a des chansons, comme dans tout Disney qui se respecte (mais bon, là, elles disent toutes grosso-modo la même chose donc ça perd encore plus en crédibilité). La morale (je suis sure que vous pouvez la deviner tous seuls) est complétement bâclée, en plus d'être un poncif  sucé et resucé par les studios. Les mecs en ont juste rien à battre.  Bref c'était naze au  point d'être gênant (je vous raconte pas les incohérences, ni la tronche des méchants.. ni la tronche des gentils... ni rien en fait... mais y'a matière croyez-moi) : C'est raciste, c'est sexiste, c'est idiot, c'est démago. Bref. C'est hyper nul.
 ... Mais comme  c'était exactement ce que je cherchais à regarder.. ben au final ça m'a fort bien convenu. Je ne le recommande à personne (j'insiste) et je me suis beaucoup amusée. Voila =D


Sur ces réjouissantes découvertes, sachez que je suis en pleine forme, qu'il y a du soleil et que j'ai des tonnes de rangement à faire dans mon donjon. 

Bien à vous, 
Scrat 

lundi 21 septembre 2015

Café-théatre

Lecture en cours : L'épouse de bois - Terri Windling

Canapé et nachos (bon en fait je les ai déjà terminé, ça serait un coup à mettre du guacamole partout sur mon clavier ! ). A la lumière de ma nouvelle lampe dénichée à la braderie, je me lance dans cet article. Après un bon mois de latence, je sais... Mais revisionnage, relecture tout ça... 

Enfin j'ai finis par m'y remettre un peu. Voyons ce que ça donne.

J'ai découvert la série Le Paris des Merveilles de Pierre Pevel, avec son premier tome : Les enchantements d'Ambremer. J'avais craqué d'une part sur la couverture (preuve que Bragelonne est capable de faire des joli trucs.. ça serait bien qu'ils systématisent le processus) et d'autre part sur les première lignes du quatrième de couverture (de plus en plus souvent je survole les résumés qui en dévoilent souvent beaucoup trop). Ce roman pourrait être classé dans cette catégorie néologique de mon invention : la fantasypunk, uchronie ou les légende et les mondes du "petit peuple" (fée, elfes...etc) ont rencontré notre propre monde. Bon vous l'aurez compris, j'adore ce genre d'univers. ça doit être follement kiffant à écrire et c'est souvent plein de très belles idées et de très belles images.  Pour ce qui est de l'histoire en elle même j'ai trouvé ça raisonnablement bien dosé quoi que pas très haletant. Ça se lit d'une traite, sans que l'on s’ennuie mais ça ne nous fait pas chavirer non plus. Néanmoins, j'ai déjà mis la main sur le tome 2 et ne devrais pas trop tarder à le lire. 

Travailler en BU (ah oui, j'ai un travail btw) m'a -contre toutes attentes- donné accès à un fond jeunesse. J'ai donc découvert deux ouvrages récemment. 
Le premier est une réécriture du Petit Chaperon Rouge par Joël Pommerat (ouvrage dont m'avais parlé F. il y a presque 2 ans). Pretexte a jouer avec une langue très répétitive, assez hypnotisante, j'ai trouvé que c'était une belle ré-écriture. Très moderne. Assez triste en fait. Les contes sont souvent un leu de catharsis, avec des arcs très marqués, des méchants très méchants et des gentils très gentils. Sans bouleversé les rôle, ici, l'écriture apporte une certaine neutralité réaliste qui rend l'ensemble un peu doux-amer. 
Le second était Medhi met du rouge à lèvres de David Dumortier, des pages qui frôle toujours la poésie.  Le propos interroge le genre, l'identité, sans violence. C'est très beau, il n'y a pas grand chose à en dire. Je pense que c'est a découvrir. 

En plus, il a des manières de fille. Elles sortent toutes seules. Elles lui échappent des mains. Il est trop tard quand il essaie de les rattraper. Mehdi ne peut pas refaire une même manière à l'envers et la remettre dans sa cage.

De temps en temps j'essaie de ne pas céder à la tentation des littératures de l’imaginaire. C'est pourquoi je me suis lancer dans Pietra Viva de Leonor de Recondo. J'avais entendu pas mal de louange sur cette auteure là ou je bossais avant, je me suis dit "Aller.".
J'ai lu ce roman en deux temps trois mouvement sans jamais avoir l'impression qu'il commence. Rarement un roman m'a semblé aussi court. Je n'ai pas du tout accroché. J'ai trouvé ça faussement poétique, un poil complaisant Pas vraiment mauvais mais très fade. Ironique pour un livre qui veut parler de passions. Bref. Texte largement oubliable à mon sens. 

J'ai enchainé avec un roman complétement hybride-bizarre-conceptuel, qui était sur ma liste de lecture depuis un bon bout de temps : R.A.S Infirmière Chef de BS Johnson. C'est très difficile de critiquer ce livre sans le spoiler. Il m'a surprise en tout cas. L'atmosphère est un peu malsaine... on croit vraiment sentir ce mélange de renfermé et d'urine qui flotte dans les maisons de retraite, même les clean.  Je ne sus pas sure que cela m’ait plu mais je dois reconnaitre que d'un point de vu de la construction c'est juste brillant. Exceptionnel même. La même soirée nous est raconté de chapitre en chapitre par des personnage différents, avec leurs mémoires sélectives (parfois très sélective), leurs défaillances, et leurs digressions. 21 pages pour chacun et le déroulement des événements est identique à la ligne près ! C'est bluffant. 

Pour finir avec les bouquins de ce mois-ci, j'ai acheté la BD coup de cœur de la librairie C. : Le grand méchant renard, signé par Benjamin Renner. Et bien ce fut un coup de cœur pour moi aussi. Le dessin est très agréable et le récit vraiment chouette. L'ensemble est doux et drôle, sans prise de tête et pourtant on s’intéresse vraiment aux aventures de ce pauvre renard. J'ai trouvé ça très très bon. A lire sans hésiter. 

Pause musique pour laisser mes doigts reprendre leur souffle. 



A part ça, j'ai finis par regarder la dernier saison de Games of Throne. Pour être honnête, je n'en attendais vraiment rien, ce qui explique pourquoi j'ai repoussé si longtemps le moment de regarder. En fait avec le recul, la saison 4 m'avait vraiment déçue et j'avais carrément lâché au niveau intérêt. Du coup j'y allais tellement à reculons, que finalement j'ai été agréablement surprise. Bon ça reste pas la grosse teuf non plus. Mais bon,  malgré les quelques trucs qui m'ont fait levé les yeux au ciel, j'ai regagner un peu de motivation pour cette série. Pour en avoir discuter longuement avec L., je me rends compte que ce genre d'histoire multi-intrigues finalement, c'est surtout bien pour en parler avec les gens. chacun y va de sa théorie, elles se recoupent... Bref. A suivre. Je suppose. 

 
Au rayon film, j'étais curieuse de voir En équilibre (Denis Dercourt), parce que...une romance avec Dupontel ? Je veux voir ça ! J'ai trouvé le film très correct en définitive. Il nous épargne un sentimentalisme capillotracté, et évite brillamment le voyeurisme. Un ptit film sympa sur l'espoir, sans grande leçon de morale. C'est assez rafraichissant (Même si le petit détail sur les bibliothécaires m'a passablement énervée..)


 
Et pour conclure... Ce soir j'ai été au cinéma pour voir Agents très spéciaux : code U.N.C.L.E. Et c'est officiel : les films de Guy Richie sont des shots de pur kiff. 
C'est loin d'être parfait, le scénario est parfois assez attendu mais c'était franchement cool à mater. La réalisation est une réussite, très originale dans la narration et parfois dans le rythme. On reste à fond du début à la fin, on se marre bien. Ça fait un bien fou. Bref, malgré l'affiche qui ne paie pas de mine et l'horrible titre VF... C'est a voir et a revoir (c'est un peu dans la veine de Kingsman, en fait..) et ça fera toujours du bien. 




Bien à vous, Scrat

jeudi 20 août 2015

Placard du haut

Lecture en cours : Crime et Chatiment - Fiedor Dostoïevski

Hey
Comme promis il y a deux jours, voila un nouveau test, un peu moins long que d'habitude (youhou!). Vous trouvrez aussi dans les résultats un p"tit AMV maison parce que j'ai vraiment rien a glander de mes journées.

Amusez vous bien, etc etc =)

_____________________________________________________________

QUEL PERSONNAGE DE COMMUNITY ETES-VOUS ?



1 – Vous venez de vous inscrire à Greendale. Quel cours optionnel choisissez vous ?

A : Psychologie
B : Espagnol
C : Poésie appliquée
D : Danse
E : Marketing
F : Le club de débat
G : Echelle 101
H : Cinéma
I : Costumes
J : Statistiques


2 – Un objet dont vous ne pourriez pas vous passer ?

A : Votre agenda
B : Votre oreiller
C : Votre flasque de whisky
D : Votre portable
E : Votre appareil photo
F : Votre journal quotidien
G : Votre kit de maquillage
H : Votre travail, ça compte ?
I : Votre voiture
J : La photo des êtres chers dans votre portefeuille

3 – Parmi ces personnages, a qui vous identifiez vous le plus ?

A : Gatsby (le magnifique)
B : Andrew Clark (The Breakfeast club)
C : Han Solo (Star Wars)
D : Karen Blixen (Out of Africa)
E : Gilda
F : Doctor Who
G : Franck (Little miss Sunshine)
H : Begbie (Trainspotting)
I : Miyagi (Karate Kid)
J : Hermione (Harry Potter)

4 – Un univers parallèle démoniaque a été malencontreusement crée après un tirage au sort avec des dés. Quelle est la pire chose qui pourrait vous arrivez dans ce dernier ?

A : Perdre tous vos amis
B : Devenir un tueur redoutable et sans scrupule
C : Devenir vos parents
D : Être emprisonné pour toujours
E : Être remplacé par un sosie
F : Devenir l'animal de compagnie d'un être maléfique
G : Être gravement mutilé
H : Devenir gravement alcoolique
I : Qu'on vous ai fait subir des manipulations génétiques
J : Être enfermé dans une pièce avec des monstres

5 – Quel est votre principal défaut ?

A : Vous avez une forte tendance aux commérages
B : Vous êtes trop soucieux de votre apparence
C : Vous etes un peu trop exalté
D : Vous pouvez être assez lourd
E : Vous etes colérique
F : Vous voulez tout controler
G : Vous êtes assez naif
H : Vous êtes soumis
I :Vous êtes très maladroit
J : Vous êtes insouciant

6 – Lequel de ces drôles d’événements à Greendale auriez vous aimez vivre ?

A : La fête Halloween avec de vrais zombies
B : Le jeu vidéo du père de Pierce, dont les avatars sont modelés sur les joueurs
C : Le concours d'ONU
D : Les Hungers Dean
E : Une partie de Donjon & Dragon avec le groupe
F : Le concours de paint-ball
G : Le château de couvertures géant
H : Le beta-test de l'application MeowMeow Beenz
I : Le jeu du « le sol est de la lave »
J : Le tournage de la nouvelle pub pour Greendale

7 – Quel est votre rapport à la religion ?

A : Vous avez la même religion que votre famille mais vous ne suivez que les pratiques qui vous arrange
B : Vous aimez bien les histoires racontées par les différentes religions... C'est toujours très exotique.
C : Vous êtes très croyant et vous déplorez le fait que les gens s'éloignent de leur dieu
D : Vous êtes un croyant non pratiquant qui s’intéresse beaucoup à la science.
E : Vous êtes athée
F : Vous adhérez à un culte peu connu
G : Vous n'avez vraiment pas le temps de penser à ça
H : Vous êtes « pratiquant non croyant ». Vous n'avez pas vraiment la foi mais vous suivez les habitudes de votre culte.
I : Vous êtes agnostique.
J : Vous êtes patriote. Ce n'est pas vraiment une religion mais bon...

8 – Le petit truc vous rend fou, c'est plutôt ?

A : Les remarques sexistes
B : Ça peut être n'importe quoi si vous n'êtes pas d'humeur
C : De ne pas comprendre une blague
D : De vous prendre un râteau
E : Qu'on vous emprunte vos affaires sans votre permission
F : Qu'on ne vous écoute pas quand vous racontez quelque chose
G : Qu'on se moque de vous
H : Qu'on dise du mal de vos amis
I : Les cliffangers
J : Qu'on vous pose un ultimatum

9 – Choisissez la blague que vous préférez parmi les suivantes 

A : Aucune en particulier mais vous être friand des jeux-de-mots
B : Quelle est la différence entre une couturière et une anglaise??
Réponse: la couturière elle s'pique le doigt et l'anglaises elle speak english.
C : C'est un anglais, un français, et un belge qui rentrent dans un bar. Et le barman dit : "Quoi ? C'est une blague ?"
D : Un jour, Dieu dit à David de guetter et David Guetta
E : C'est un mec qui rentre dans un café et plouf.
F : « - Maman, maman ! J'aime pas mamie ! » « Finis tes légumes et laisse la sur le bord de l’assiette »
G : Quelqu'un demande à un américain « Quelles preuves avez-vous que l'Irak a des armes de destruction massive ? » L’américain répond du tac au tac : « Nous avons gardé les factures ! »
H : Quel est le point commun entre de épinards et la sodomie ?
Réponse : Même avec du beurre les enfants n'aiment pas !
I : Comment deux mille-pattes amoureux se promènent-ils ?
Réponse : Ils se promènent bras dessus, bras dessous, bras dessus, bras dessous, bras
dessus, bras dessous, bras dessus, bras dessous, bras dessus …
J : Qu’est-ce qu’un chinois avec un baladeur audio ?
Réponse : Un nemp3

10 – Quel personnage de la série aimeriez vous le plus rencontrer ?

A : Shirley
B : Frankie
C : Jeff
D : Troy
E : Annie
F : Britta
G : Annie'sBoobs, le singe qui vit dans les canalisations de Greendale
H : Leonard
I : Chang
J : Abed

11- Quelle activité préférez vous exercer durant votre temps-libre ?

A : Le tango
B : La cuisine
C : Le sport
D : La drague
E : La drogue
F : Le shopping
G : La lecture
H : Les jeux-de-rôles
I : La glandouille
J : Les voyages

12 – Le doyen vous annonce que Greendale va être rasée pour être remplacé par un poney-club. Que faites-vous pour sauver votre université ?

A : Un discours pour remonter le moral de tout le monde
B : Un documentaire sur les tenants et les aboutissants de cet événement hors du commun
C : Vous allez tuer tous les poneys de la région pour éradiquer le problème à la source
D : Vous contacter les entrepreneurs et leur proposer un gros chèque pour renoncer au projet
E : Vous essayer d'optimiser les finances de l'université pour qu'elle puisse racheter son emplacement
F : Vous ne savez pas quoi faire et vous paniquez un peu
G : Vous essayez de vous faire embaucher comme moniteur de poney
H : Vous organiser un grand sitting dans l'école pour que l'entreprise de démolition ne puisse pas faire son travail
I : Vous allez suppliez les acteur du projet d'abandonner en espérant que vos cris et vos larmes les mettrons suffisamment mal-à-l'aise pour qu'ils se rétractent
J : Vous priez (et si ça ne fonctionne pas, vous n’hésitez pas a péter des gueules)

13 – Si vous deviez choisir une carte pour vous porter chance ?

A : Roi de trèfle
B : Roi de carreau
C : Valet de carreau
D : Reine de pique
E : As de trèfle
F : Valet de trèfle
G : As de cœur
H : Reine de cœur
I : As de carreau
J : Roi de pique

14 – Dans un groupe d'ami, vous êtes plutôt ?

A : La personne sérieuse qui organise tout
B : Le/la chef de bande
C : La personne maternelle qui prend soin de tout le monde
D : Le sidekick rigolo
E : Le/la nerd
F : La personne qui change tout le temps de groupe
G : Le/la boulet
H : L'original qui met l'ambiance
I : Le/la rabat joie
J : Le/la solitaire

15 – Quel type de film/série vous plaît le plus ?

A : Les comédies parodiques
B : Les comédie romantiques
C : Les films d'action
D : Le cinéma muet
E : Les drames
F : Les biopics
G : Les Teen-movies
H : Les Disneys
I : Les films d'horreur
J : Les documentaires

* * *

Question bonus (en cas d'égalité) : Choisissez une citation ?

A : #sixseasonandamovie

B : « The only difference between Señor Chang and Stalin is that I know who Señor Chang is. »

C : « From now on, April 1st is now March 32nd. »

D : « I hate you AND want to have your children... »

E : « I teach law at Greendale, so believe me, I don't know much about law. »

F : « -When you found out I was Jewish, you invited me into a 'pool party' that turned out to be a baptism.
- Well, excuse me for trying to sneak you into heaven »
 
G : «  We were designed by, whatever entity you chose, to hear what's in this range, and really, this range alone. Because you know who's talking to us in this range ? The one's we love »

H :"Knock knock." "Who's there?" "Cancer!" "Oh good, come on in, I thought it was Britta!" 
 
I :  « - I'm a psycho major! Words are my weapons!
- I'm a security guard. Weapons are my weapons. »

J : « In England enverythings means vagina »

Placard du bas

QUEL PERSONNAGE DE COMMUNITY ETES-VOUS ?

Résultats



A B C D E F G H I J
1
I
K
B
T
S
A
P
E
D
F
2
A
T
I
F
E
B
D
K
P
S
3
P
T
F
B
D
E
I
K
S
A
4
E
A
B
K
D
I
F
S
P
T
5
S
F
D
P
K
A
T
I
B
E
6
F
P
A
D
I
S
E
B
T
K
7
T
D
S
E
B
P
K
A
F
I
8
B
K
P
I
A
F
S
T
E
D
9
D
I
E
S
T
K
B
F
A
P
10
A
B
D
E
F
I
K
P
S
T
11
K
S
T
F
P
D
A
E
I
B
12
F
E
K
P
A
T
I
B
D
S
13
T
P
I
B
S
E
A
D
K
F
14
A
F
S
T
E
K
P
D
B
I
15
P
D
F
A
I
B
T
S
K
E

Bonus
E
T
D
A
F
S
P
B
K
I




Un max de A , Vous êtes Annie Edison
Vous êtes quelqu'un de sérieux, curieux et de motivé. Comme Annie, vous aimé vous investir dans tout un tas de projet, et une fois que vous vous êtes engagé vous êtes quelqu'un de fiable et de zélé.
Un peu naive/naif, vous êtes une personne assez idéaliste, rêveuse et ambitieuse. Facilement anxieuse/anxieux, vous pouvez parfois agir impulsivement pour arriver à vos fins. Mais tout le monde vous pardonne car au fond vous avez un grand sens de la moralité et vous êtes vraiment trop choupi (avez vous vraiment une Disney-face vous aussi ?)

I like being repressed. I am totally comfortable being uncomfortable with my sexuality.

Un max de B, Vous êtes Britta Perry
Vous êtes quelqu'un d’empathique qui se laisse souvent emporter par ses émotions. Assez impulsive/impulsif, il vous arrive d'être très maladroite/maladroit. Peu matérialiste, vous vous intéressez beaucoup a l'actualité et n’hésitez pas a défendre tout un tas de cause perdues. Passionnée et libertaire dans l'âme, vous êtes souvent mise face à vos propre contradictions. Malgré une certaine brutalité vous êtes quelqu'un d'assez fragile au fond ,qui n'a pas conscience de sa valeur et qui ne pense pas mériter sa place. De fait vous avez du mal a faire confiance aux autres et avez tendance a exiger une honnêteté absolue de leur part.

You right about me. I am a phony. I try to act compassionate because i'm afraid that i'm no


Un max de D, Vous êtes Craig Pelton
Vous êtes quelqu'un de bienveillant, très soucieux d'être pris au sérieux. Cependant, vous êtes un peu trop excentrique pour que cela fonctionne et vous faites parfois des erreurs d'inattention qui vous coûte cher. Vous êtes d'ailleurs conscient de ce défaut et parfois vous jouer avec pour instaurer une ambiguïté. Vous pouvez être assez naïf et faire preuve d'une intolérance très candide, alors que votre volonté est de bien faire. Lunaire et et facilement influençable, vous êtes quelqu'un d'attachant. Vous pouvez parfois en faire trop ou avoir des accès de mégalomanie. Au fond vous aimeriez pouvoir être quelqu'un d'autre (mais vous ne savez pas vraiment qui) et vous avez toujours l'impression de jouer un rôle.

I'm going to be a lean, mean, deaning machine 


Un max de E , Vous êtes Abed Nadir
Vous êtes quelqu'un de socialement maladroit. Vous n'avez pas toujours conscience de ce qui se dit ou ne se dit pas et etes parfois d'une franchise désarmante. Désintéresse, vous êtes passionné de pop culture, et surtout de cinéma. Ces références vous aident à comprendre les autres et vous pouvez vous avérer étonnamment clairvoyant car vous savez prendre le recul nécessaire. Malgré votre côté un peu clinique parfois, au fond vous avez du cœur et vous avez du mal a gérer vos émotions. Très évaporé et créatif, vous aimer jouer des rôles. Malgré cela vous ne manquez pas de confiance en vous. Vous n'aimez pas le changement et avez quelques tocs mais cela vous rend plutôt attachant. A vrai dire vous êtes souvent le personnage préféré des gens.

- The last thing i remember is... you're dancing like that girl...in that movie... 
- Breakfeast club. 
- […] I can't remember the name of that girl from Breakfast Club. Mary. Margo. Molly Ringworm. You broke me.


Un max de F, Vous êtes Jeff Winger

Vous êtes quelqu'un de nonchalant et sarcastique. En tout cas de prime abord. Vous avez souvent la flemme de vous intéresser aux autres et pourtant leur opinion compte beaucoup pour vous. Beau parleur, vous avez du charisme et avez l'habitude d'endosser le rôle de leader. Votre confiance en vous est pourtant feinte et vous êtes beaucoup plus fragile que vous en avez l'air. Vous préférez souvent fuir vos émotions et quand vous ne le pouvez pas, vous pouvez vous montrez colérique et capricieux/capricieuse. Un peu manipulateur/manipulatrice, vous aimez avoir raison, mais souvent, vous finissez par prendre en compte l'avis des gens que vous appréciez et vous êtes capable de revenir sur vos erreurs.

Look, we've known each other for almost two years now. And yeah, in that time, I've given a lot of speeches. But they all have one thing in common... They're all different. These drug runners aren't going to execute Pierce because he's racist......it's a locomotive that runs on us!...And the only sharks in that water......are the emotional ghosts that I like to call fear...anchovies...fear......and the dangers of ingesting mercury.Because the real bugs aren't the ones in those beds...And there's no such thing as a free caesar salad, and even if there were......The Cape still might find a second life on cable, and I'll tell you why...El corazón del agua es verdad.That water is a lie!Harrison Ford is irradiating our testicles with microwave satellite transmissions!
So, maybe we are caught in an endless cycle of screw-ups and hurt feelings. But I choose to believe it's just the Universe's way of molding us into some kind of super-group.

Un max de I, Vous êtes Ian Duncan
Vous êtes quelqu'un d'un peu solitaire, pas toujours par choix. Intéressé par la psychologie, vous n'aimez pas plus que ça vous engagez réellement auprès des autres et vous êtes un ami assez ambigu. Pour autant vous êtes quelqu'un d'assez joueur et pouvez vous montrer très malicieux/malicieuse. Vous vous laissez peu marcher sur les pieds malgré les apparences et ne vous inquiéter pas beaucoup de votre réputation . Vous n'avez pas peur du ridicule et n'en faite parfois qu'a votre tête. Souvent un peu à côté de la plaque, vous êtes assez gentil au fond. Si vous êtes tombé sur ce résultat, vous avez peut-être également un problème avec l'alcool. Pensez y.

- I'm a Professor. You can't talk to me that way ! 
- A 6 year old girl could talk to you that way ! 
- Yes, because that would be adorable. 
- No, because you're a 5 year old girl and there is a pecking order !


Un max de K, Vous êtes Ben Chang
Vous êtes heu... complètement taré. Instable et colérique, vous pouvez changez d'attitude du tout au tout. Excessif et culotté, vous êtes près à tout pour obtenir ce que vous voulez, ce qui serait très utile si vous saviez ce que vous voulez. Vous aimez avoir de l'autorité sur les autres, parfois de manière absurde, mais tout ceci n'est peut-être, au fond, qu'une façon maladroite de ne pas vous sentir rejeté. Finalement, vous êtes un peu comme un enfant, en proie a des émotions très vives et ne sachant pas encore très bien comment se définir. Dans le doute vous faites n'importe quoi. Vous avez un talent assez inattendu pour le théâtre.

 I ate my twin sister in utero


Un max de P , Vous êtes Pierce Hawthorne
 
Vous êtes quelqu'un d'un peu lourd, avec votre constante envie d'être populaire. Un peu lâche sur les bords, vous arrivez pourtant a encaissez beaucoup de choses (et pas seulement parce que vous n'y comprenez rien). Votre humour est un peu particulier et vous faites preuve d'un racisme et d'un sexisme assez innocent. Vous avez très envie d'être apprécié quitte à vous mettre bêtement en avant pour des choses que vous ne savez pas faire et malgré le fait que vous soyez souvent ridicule il vous arrive de surprendre autrui en faisant preuve d'une certaine sagesse et d'une certaine tendresse. Vous êtes un grand enfant qui s'en sort lorsqu'il accepte son rôle d'adulte, ce qui est rare. Vous êtes quelqu'un qui ne perd jamais espoir et vous avez une assez grande expérience du monde (quoique vous ne compreniez pas forcément vos propres expérience). Vous avez également tendance a vous prendre assez au sérieux et avez l'esprit revanchard.

I can't have children. I'm not sterile. In fact, it's a rare condition they call it hyper virility. Apparently my sperm shoot through the egg if you can believe it.


Un max de S , Vous êtes Shirley Bennett

Vous êtes une personne généreuse et entêtée. De nature gentille, vous avez un grand sens de la morale et ne remettez pas souvent en question vos convictions. Vous pouvez avoir tendance a faire culpabiliser les gens pour obtenir ce que vous voulez. Sous vos airs de femme/ d'homme dévoué-e, vous cacher néanmoins beaucoup de colère et de frustration et cela vous demande de grand efforts pour ne pas y céder. Vous pouvez d'ailleurs vous montrez assez dure ou vous montrer expressive/excessif quand quelqu'un vous énerve. Vous aimez discutez mais vous avez du mal a garder les secrets des autres ou a ne pas vous laisser aller aux commérages. Un peu maternelle, vous avez parfois envie de vivre pour vous et de casser votre image studieuse. Ambitieuse et travailleuse, vous manquez parfois un peu d'assurance mais en général vous êtes capable de vous surpasser, surtout dans un contexte de compétition.

Oh that's nice


Un max de T , Vous êtes Troy Barnes
Vous êtes quelqu'un d'assez spontané et dynamique. Légèrement égocentrique, vous aimez « être le meilleur en quelque chose ». Parfois un peu benêt, vous avez du mal avec les sous-entendu et la subtilité. Vous pouvez vous avérez plutôt borné quand vous avez une idée en tête mais en dépit de tout cela, vous avez souvent des accès de maturité qui peuvent surprendre les autres et vous êtes près a vous sacrifier pour ceux que vous aimez. Très loyal et un peu jaloux, vous aimez vous amuser et avez un grand sens de l'humour. Vous aimez jouer les durs mais au fond vous êtes quelqu'un de très sensible.

 Sometimes I think I've lost something verry important to me and it turns out i already ate it. 


video